Les Cheveux Roux (2)

Les personnages fictifs roux

Parmi les différentes représentations existantes ou imaginaires des roux, les bandes dessinées franco-belges présentent un assez grand nombre de héros aux cheveux roux.  Obélix ou Spirou sont parmi les plus connus. On peut également citer Boule (de Boule et Bill) ou Lanfeust. Cela est en partie dû au fait que cette couleur de cheveux particulière permet de repérer immédiatement le héros au milieu d'une foule. On remarquera ainsi un grand nombre de personnages de dessins animés, de films d'animation et de publicités aux cheveux roux ou rouges. A ce sujet, j'ai remarqué que bien souvent, dans les publicités, la rousseur suggère la santé et le naturel. On met donc en scène des petites filles ou des femmes rousses quand il s'agit de vanter les bienfaits de produits bénéfiques pour la santé.  

Fredéric Sandys- La Fée Morgane

 rederick_Sandys_Helen_of_Troy

Sandys- Helen of Troy

Sandys- Margaret

Les Cheveux Roux dans la Peinture

(texte de Pierre Mombelli, amoureux des cheveux roux)

Pendant plusieurs siècles, la peinture fut influencée par la pensée chrétienne, quand les sujets n'étaient pas tout simplement religieux. Dans ces conditions, comment espérer trouver des rousses sur les tableaux, alors qu'elles sentaient si fortement le soufre ?
Il faut attendre le milieu du XIXè siècle pour voir apparaître de véritables rousses sur les tableaux. Deux écoles de peinture se distinguèrent particulièrement : les peintres Symbolistes et les peintres Victoriens. Dans les deux cas, il s'agissait d'Anglo-Saxons. Car, chez eux, la proportion de femmes rousses était beaucoup plus importante que partout ailleurs, ce qui leur enlevait un peu de leur aspect maléfique. Et puis, banalement, pour qu'un peintre peigne bien une rousse, ne faut-il pas qu'il ait un modèle qui le soit ? Nous en avons un bon exemple avec Dante Gabriel Rossetti. Le fait qu'il ait à sa disposition une fabuleuse femme rousse, à peindre et à aimer, justifie sans doute, en partie, le fait qu'il fut l'un des meilleurs serviteurs de ces dames à la chevelure flamboyante.

John William Waterhouse Mermaid(sirène)(1901) 

Comme chacun sait, la  sirène est dangereuse, elle mène les hommes à leur perte. 

Frederick_Sandys_Mary_Magdalene_Tears_Idle_Tears

  Marie-Madeleine est souvent représentée dans ses portraits avec de longs cheveux roux, comme ici sur cette toile de Anthony Frederick Augustus Sandys, Mary Magdalena, Tears, Idle Tears  (larmes vaines).

 Botticelli (que j'adore) et nombre d'autres peintres italiens de la Renaissance prenaient quant à eux pour modèle des femmes rousses ou d'un blond vénitien. La rousseur est l'une des caractéristiques ainsi qu'un véritable canon de beauté pour la peinture de cette époque. 

Hopkins- Marooned (coincée) 

 

                              Arthur Ford Hughes- A Stranger in their Midst (étrangère parmi eux)

  

Renoir- Baigneuse

Toulouse-Lautrec- La Toilette

bridgman007

Frederic Arthur Bridgman- Dolce Far Niente

Commentaires (4)

1. margaux 25/07/2010

j'aimerais tellement être rousse ...

2. Kate 25/07/2010

Nul ne t'empêche de l'être!

Amitiés

Kate

3. Maria (site web) 26/07/2010

Ciao!

Et toi, ma blonde Kate, tu n'as pas envie d'être rousse????

Belles peintures!!!

Bises
Maria 53:

4. Kate 26/07/2010

Coucou, très chère Maria!

je suis blonde vénitienne à présent, je suis entre le blond et le roux.

C'est vrai, n'est-ce pas? Ces peintures sont magnifiques!

C'est là qu'on se rend compte que beaucoup de peintres peignaient des femmes rousses, comme s'ils étaient fascinés par elles, et je pense que c'était très certainement le cas. On les comprend: la couleur rousse est tout sauf fade!

Gros bisous

Kate

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×