L'allégorie de la grenouille

Il était une fois une course de grenouilles, l'objectif était d'arriver en haut d'une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir. La course commença. En fait, les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles atteignent la cîme, et toutes les phrases que l'on entendit furent de ce genre:"inutile, elles n'y arriveront jamais".

  ANIM461

Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager, sauf une qui continua de grimper, et les gens continuaient: "vraiment pas la peine, elles n'y arriveront jamais !" Et les grenouilles s'avouèrent vaincues, sauf une, qui continuait envers et contre tout.

http://s20.rimg.info/9a6aca7b1f9fc7b210a633b0304780f5.gif

A la fin, toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille, qui, seule, et au prix d'un énorme effort rejoignit la cîme. Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle avait fait.

L'une d'entre elles s'approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l'épreuve.

Et elle découvrit......qu'elle était sourde !

N'écoutez donc pas les personnes qui ont la mauvaise habitude d'être négatives. Car elles volent les meilleurs espoirs de votre coeur !

      http://www.fortogden.com/anim-frog3.gif

Soyez toujours positif ! Soyez  sourd quand quelqu'un vous dit que vous ne pouvez réaliser vos rêves !

           

Commentaires (4)

1. Mireille (site web) 01/06/2009

C'est bien un des cas où être sourd est un avantage !!
Les peurs, les doutes, les angoisses, les inquiètudes de notre entourage sont autant de barreaux ajoutés à des prisons dans lesquelles, il est vrai, nous n'avons besoin parfois de personne pour nous enfermer et clore ainsi toutes les portes des possibles.
Et tes grenouilles elles sont si mimi...

2. Kate 01/06/2009

Qu'ajouter de plus à ton commentaire, qui est parfait? C'est vrai, la peur empêche d'avancer, mais la naïveté, l'illusion, la vanité peuvent aussi provoquer d'amères et de cruelles déceptions. Il faut un juste milieu, je pense, entre l'optimisme et le réalisme.
Alors, c'est vrai, tu aimes mes petites grenouilles? Tant mieux!

3. VOGOT (site web) 04/06/2009

Certaines émotions sont bonnes à sortir, mais souvent nous sommes sourds à l'écoute des ami(e)s qui veulent aider.

Au royaume des sourds l'aveugle est roi.

4. Kate 04/06/2009

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Il faut écouter, mais se faire sa propre opinion. Les amis, même bien intentionnés, peuvent se tromper. C'est vrai qu'il est plus facile de juger quand on voit les choses de l'extérieur, mais l'ami en "détresse" est le seul à savoir quand et s'il agira ou pas. On est tous différents et on voit tous les choses à notre façon particulière et unique. On doit mûrir ses décisions. La trajectoire de l'un n'est pas la trajectoire de l'autre. On ne sait pas forcément ce qui est bon pour l'autre. Lui seul le sait, même si parfois les découvertes sur nos besoins réels sont étonnantes et inattendues.
Le rôle de l'ami est d'écouter l'autre patiemment, infatigablement, de le conseiller, de le rendre lucide, et de l'accepter tel qu'il est.
Ceci dit, je ne suis pas sûre qu'il faille être lucide à propos de tout, certaines découvertes peuvent être dérangeantes, dangereuses et possiblement destructrices.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×