Le Carnaval de Venise (1)

Voici l'une des plus importantes fêtes vénitiennes ! Le carnaval de Venise ne ressemble pas aux autres. Rien à voir avec le carnaval de Rio. Cet événement particulier qui a pour maître mot raffinement et beauté débute comme chaque année par le vol de l'ange au campanile (une jeune fille courageuse suspendue au campanile doit rejoindre son amoureux).

Le carnaval de Venise est une véritable tradition à part entière. Les masques et les cérémonies sont à l'honneur durant une dizaine de jours. La date du carnaval varie selon le calendrier. Cette année, il se déroulera du 18 au 28 février. 

Sa notoriété est telle que la ville est envahie de foules considérables venues du monde entier pour participer à la fête.

Historique

Cette fête remonte au Moyen Age. Apparue vers le Xè siècle, elle a été institutionnalisée et codifiée durant la Renaissance. En 1094, le carnaval était déjà mentionné dans une charte du Doge Vital Faliero de Doni, et en 1269, le Sénat prescrivait qu'on eût à considérer la veille du Carême comme un jour de fête.

On pouvait alors porter le masque, grâce auquel on retrouvera plus tard une ombre de l'égalité perdue au cours du temps, quand, sous des vêtements d'emprunt, les nobles fraternisaient encore avec le peuple car on pouvait y participer quelle que soit sa condition sociale. On devenait l'égal de l'autre et tout était permis. Les Vénitiens pouvaient se laisser aller à toutes les fantaisies en tout anonymat (impunité?) Chacun faisait ce qu'il voulait. Un bon prétexte, donc, aux joutes amoureuses, entre autres. 

Inspiré par la comedia dell'arte, le déguisement traditionnel est composé de la longue cape (tabarro), du masque blanc en carton bouilli (la bauta), et du tricorne ou du masque d'Arlequin (son habit est coloré, à losanges). Au XVIè siècle, loin d'être élégant, l'habit était simplement rapiécé pour figurer les haillons d'un mendiant.

Suite à des problèmes, le carnaval fut interdit durant de très nombreuses années, puis réautorisé par Louis XVI. C'est au XVIIIè siècle que ces festivités connurent une véritable apothéose, transformant la ville en un gigantesque bal costumé! Le carnaval fut de nouveau supprimé par le gouvernement à cause de nombreux dérapages.  Ce n'est que dans les années 1970 qu'il sera réhabilité.

  Que serait Venise sans son carnaval? Aujourd'hui encore, les cérémonies du carnaval suivent des règles bien précises. Mais progressivement, l'ambiance glisse vers des fêtes moins encadrées dérivant facilement dans un délire plein d'exubérance.

Venise se transforme en théâtre baroque géant où tout le monde joue son rôle. Quelle fête !

Je suis fascinée par tant de magie, de grâce et de magnificence ! L'Italie est à mes yeux le pays de l'Art et de la Beauté par excellence. D'ailleurs les Vénitiens sont très beaux et très élégants. Ce spectacle est féérique. Il nous fait voyager et nous évader par la pensée. Une pure splendeur !

Faites un agréable voyage !

 

page 2

Commentaires (2)

1. Maria (site web) 07/01/2010

Ma chère Kate,
dans 1 mois,je pars à Venise, je ne tiens plus en place. Je t'enverrai de belles photos pour ajouter à ta rubrique.

Bises

Maria

2. Kate 08/01/2010

Wouahh! Quelle chance! C'est avec joie que je recevrai tes photos.

Gros bisous

Kate

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×