Le Préraphaélisme

   

Le préraphaélisme est un mouvement artistique né au Royaume-Uni en 1848.

L'histoire des Préraphaélites débute par la rencontre entre William Hunt et John Everett Millais à la Royal Academy. Pour eux, l'art anglais est sclérosé par le conformisme académique. Ils souhaitent retrouver la pureté artistique et les tonalités claires, vives et chantantes des primitifs italiens, prédécesseurs de Raphaël.

Dante Gabriel Rossetti rencontre Millais et Hunt à la Royal Academy.  Ils  condamnent les oeuvres dédaignant la simplicité et la vérité.

   

Fondant officiellement la confrérie en 1848, Millais, Hunt  et Rossetti sont rejoints par d'autres artistes.

Les préraphaélites avaient, entre autres, pour dessein de rendre à l’art un but fonctionnel et édifiant : leurs œuvres avaient pour fonction d’être morales. Mais cela n’excluait pas leur désir d’esthétisme. Le but de ces artistes était de s’adresser à l'esprit, à l'intelligence, à la mémoire, à la conscience, au cœur… et non pas seulement à ce que l’œil voit. Ils aspiraient à agir sur les moeurs d’une société qui, à leurs yeux, avait perdu tout sens moral depuis la Révolution industrielle. l’art devait être suggestif,  didactique, moral, et  populaire. Ils privilégiaient le réalisme.

  

Pour Rossetti, il faut étudier attentivement la nature pour savoir l’exprimer, aimer ce qui est direct et sincère, et le plus important, produire des peintures et des sculptures "absolument belles". Le dessin est minutieux et privilégie les détails ; les couleurs sont souvent simples et franches. Les sujets de prédilection des Préraphaélites sont les thèmes bibliques, le Moyen Âge, la littérature et la poésie.

Bien qu'ils dénigrent Raphaël, le prince des peintres, ils le considèrent comme l’inspirateur de l’art actuel.

 les préceptes préraphaélites exigeaient un réalisme intransigeant alors qu’ils dépeignaient souvent un univers imaginaire. Un modèle unique était préconisé pour chaque personnage, mais Dante Gabriel Rossetti ne s’interdisait pas la fusion de plusieurs modèles, pratiquant ainsi une forme d’idéalisation contraire à la notion de naturalisme.

  

 Les préraphaélites vécurent l'apogée de leur triomphe lors de l'Exposition universelle de 1855 qui eut lieu à Paris.

1857 sonne le temps de la "victoire" mais également celui de la dislocation de la confrérie. Les peintres du début prennent des chemins différents. Rossetti tenta de refonder la confrérie. Mais ce qu’on nomme communément la « seconde génération » ne respectait plus aussi scrupuleusement le précepte de représentation fidèle de la nature.

Ce mouvement, qui fut pourtant de courte durée, eut une influence importante sur les mouvements artistiques du XIXè siècle, particulièrement l'art nouveau et le symbolisme.

(adapté de Wikipédia)

Commentaires (2)

1. Jean-Paul Bicheyre 14/02/2013

Très bonne documentation. Article plus qu'intéressant, je dirais même passionnant.

2. katescorner (site web) 14/02/2013

Merci, Jean-Paul!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×