L'Escala (1)

Chaque été, je retourne dans ce petit village catalan avec le plus grand des plaisirs. C'est étrange comme on peut tomber amoureux d'un lieu et le rester malgré les années qui passent.

 Le paseo (la promenade), qui va du vieux village jusqu'à Riells, (le quartier où j'habite). Au loin, à la pointe, on peut distinguer Montgo, quartier où se trouve une très jolie crique, encaissée entre les collines.  

La place du port

Il y a 35 ans, ce village était sauvage, mais bien sûr les habitations modernes et les commerces ont proliféré. Heureusement, le vieux village est resté pratiquement intact, avec ses vieilles pierres et ses ruelles étroites qui plongent sur un coin de mer d'où que vous vous trouviez.

L'Eglise du village (je l'adore!)

J'aime aussi l'affabilité, la convivialité des Catalans et des Castillans. Tout le monde se tutoie. Les gens sont simples et cools. Ils ne font pas de manières. Ils ne sont pas stressés et ne se prennent pas la tête. C'est sans doute parce que mon grand-père maternel était catalan lui-même que je suis attirée par cette façon d'être.

Escalier latéral menant à l'église

 

 

 

 

Par-dessus tout, je suis fière que la Catalogne ait aboli la tauromachie (quelles que soient les raisons que l'on a pu invoquer, peu importe, c'est le résultat qui compte). Cette pratique est pour moi monstrueuse et barbare. Je ne comprendrai jamais la joie que l'on peut éprouver à torturer un animal innocent qui ne demande rien, qu'on enferme et qu'on traque, qu'on torture à petit feu, sans lui laisser beaucoup de chances de s'en sortir. Je ne peux pas comprendre non plus comment on peut avoir du plaisir à assister à ce massacre.

Combien de temps faudra-t-il encore pour que cette pratique soit totalement éradiquée?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×